Les paracyclistes ont dit au revoir à Baie-Comeau dimanche soir

Par Steeve Paradis 7:37 PM - 14 août 2022, Le Manic

Les paracyclistes ont dit au revoir à Baie-Comeau dimanche soir. Ces Championnats du monde de paracylisme sur route ont de nouveau répondu aux attentes de tous, selon le comité organisateur.

Le rideau est tombé dimanche soir sur les Championnats de monde de paracyclisme sur route. Les nouveaux champions du monde rentrent à la maison avec leurs maillots arc-en-ciel, les autres avec leur petit bonheur, tandis que le comité organisateur peut encore une fois se dire mission accomplie. « C’était encore un grand défi, recevoir autour de 40 nations, autour de 300 athlètes, beaucoup d’accompagnateurs. À leur départ, les délégations nous disent toutes merci pour l’organisation », a lancé la directrice du comité organisateur de ces championnats, Christine Brisson qui, rappelons-le, était toujours à la recherche de bénévoles à quelques jours du début de l’événement. Mme Brisson et son équipe ont donc su mettre tous les éléments en place qui font en sorte que Baie-Comeau se distingue du reste du plateau mondial en paracyclisme, comme l’accueil et la qualité du parcours. Un ajout de taille cette année, avec la diffusion en direct des courses sur les lieux même de l’événement et sur le web, avec le concours de Productions SMP. « C’est un investissement important, mais c’est vraiment apprécié par les délégations, qui peuvent suivre leurs coureurs en direct sur le web. C’est un bel ajout à notre éventail, qui va nous faire gagner des gommettes auprès de l’UCI », lance-t-elle. Encore cette année, les belles histoires de dépassement et de don de soi n’ont pas manqué à ces championnats. Pensons à l’indestructible Heinz Frei, pilier de la délégation de la Suisse à 65 ans, ou le Libanais Hassan Dia, qui est passé d’athlète à bénévole. C’est également pour les médias une occasion de vivre des expériences hors du commun, comme le tour à moto de notre journaliste durant une course. Pour ce qui est de la formation canadienne, elle a récolté trois médailles d’argent et quatre de bronze. un résultat qui satisfait grandement l’entraîneur national de l’équipe paracycliste, Sébastien Travers. « On a fait beaucoup de travail de recrutement dernièrement et les nouveaux athlètes ont livré la marchandise », a-t-il précisé. Entraîneur national de l’équipe paracycliste, Sébastien Travers se réjouit de la prestation canadienne à ces championnats.« Et on a des athlètes établis qui ont fait un retour sur le podium, comme Charles Moreau et Joey Desjardins, ce qui est très encourageant», a ajouté M. Travers qui, par ailleurs, a souligné le départ à la retraite de Marie-Claude Molnar, qui a mis fin à sa carrière paracycliste à ces championnats. L’organisation est présentement en discussions avec l’Union cycliste internationale pour la présentation éventuelle d’une étape de la Coupe du monde de paracyclisme en 2023. Les deux parties ont leurs exigences, de faire valoir Mme Brisson. Reste maintenant à voir si une entente sera possible. Avec 11 médailles d’or sur une récolte totale de 14, les Pays-Bas ont terminé au premier rang du classement des nations à ce championnat. L’Allemagne (8-4-2) et les États-Unis (7-4-1) suivent. L’Italie a remporté le plus grand nombre de médailles au total, soit 20, mais seulement six sont en or. Le Canada a pris le 12e rang.


Pour lire l'article original dans Le Manic : https://www.lemanic.ca/2022/08/14/cest-la-fin-pour-les-championnats-du-monde-de-paracyclisme/