Carol Cooke


Carol Cooke (Crédit photo : AustraliaCycling)


Native du Canada, Carol Cooke court sous les couleurs de l’Australie, où elle vit depuis plusieurs années. Après avoir reçu le diagnostic de sclérose en plaques en 1998, on lui dit qu’elle ne « pourra plus pratiquer ces trucs de sport saugrenus ».


Impliquée dans le sport depuis un jeune âge, d’abord en natation, elle décide que personne ne lui dictera ce qu’elle peut ou ne peut pas faire. En 2005, elle participe à une journée de détection de talent organisée par le Comité paralympique australien et commence le para-aviron, sport dans lequel elle représente l’Australie en 2008-2009. C’est en 2011 qu’elle fait la transition vers le paracyclisme. Et depuis, elle n’a jamais regardé derrière.


À ses premiers Championnats du monde, en 2011, elle remporte l’argent au contre-la-montre individuel et à la course sur route. En 2012, Carol remporte la médaille d’or dans l’épreuve mixte (hommes et femmes) de contre-la-montre. Depuis 2013, elle domine la classe en tricycle T2, ayant remporté sept titres de championne du monde, incluant les deux titres à l’enjeu des Championnats du monde de paracyclisme sur route disputés à Baie-Comeau en 2013.



Lors des Jeux paralympiques de Rio, en 2016, Carol remporte deux médailles d’or (course sur route et contre-la-montre individuel), alors que les femmes ont des courses distinctes des hommes. À 60 ans, Carol est devenue la plus vieille athlète paralympique de l’Australie à participer à des Jeux olympiques ou paralympiques l’été dernier, à Tokyo. Lors de cette compétition, elle a décroché la médaille d’argent au contre-la-montre individuel en T2. Lors de la course sur route, elle a chuté lourdement après une collision avec plusieurs autres athlètes, dont la Québécoise Marie-Ève Croteau. Pour la première fois de sa carrière, elle a été contrainte à l’abandon avant de franchir l’arrivée.


Elle sera de retour en pleine forme pour les Championnats du monde de paracyclisme sur route qui se tiendront à Baie-Comeau en août. Très engagée, elle a également mis sur pied un événement caritatif en 2001 (The 24 HourMegaSwim) afin de récolter des fonds. Et à ce jour, cette activité a permis de récolter plus de 9 millions de dollars australiens.